Espace membre

Qui sommes-nous?

 À quoi sert la plateforme ?

La Plateforme de la coopération décentralisée franco-malgache a vocation à rassembler toutes les collectivités territoriales françaises et malgaches qui coopèrent ensemble afin de donner de la visibilité à leurs actions. Elle a l’ambition de constituer un réseau entre les acteurs de la coopération décentralisée pour favoriser l’échange d’expériences et contribuer ainsi à la formation d’une  mémoire des projets de développement. À terme, la plateforme doit s’illustrer comme une vitrine des projets de territoire fruits des partenariats de coopération décentralisée, afin d’inviter d’autres acteurs du développement à y participer, comme les ONG (Organisation Non Gouvernementale), fondations, entreprises et bailleurs bi et multilatéraux.

Qu’est-ce que la coopération décentralisée ?

Vecteur privilégié du dialogue entre collectivités territoriales relevant de deux pays, la coopération décentralisée est prévue en France par la loi ATR (Aménagement des Territoires de la République) de 1992 et à Madagascar par la loi organique n°2014-018 (chap.III, sec.2, art.20), qui permettent aux collectivités tisser des accords de coopération relevant des compétences qui leur sont dévolues, dans le strict respect des engagements internationaux de leurs États.

Les accords de coopération décentralisée permettent à deux CTD (Collectivités Territoriales Décentralisées) de se connaître, d’échanger et de collaborer sur des domaines précis qui font l’objet d’une convention-cadre.  Cœur d’expertise des CTD, le renforcement institutionnel (formation, maîtrise d’ouvrage, fiscalité) est le secteur d’intervention privilégié de la coopération franco-malgache et participe à ce titre, à la consolidation de la décentralisation effective dans les deux pays partenaires.

En cohérence avec les politiques publiques de l’État, ce « dialogue territorial » participe d’une meilleure gouvernance des collectivités locales, en corroborant le processus de développement local. Les partenariats de coopération décentralisée expriment l’ouverture des territoires sur le monde, dans un contexte d’interculturalité. L’action extérieure des collectivités permet notamment :

  • Une expertise sur des projets de territoire portés par des communes, intercommunalités et régions.
  • La mobilisation de financements pour accompagner ces projets.
  • Les échanges de bonnes pratiques et le partage de savoir-faire.
  • Un réseau d’acteurs sur des thématiques variées (eau et assainissement ; développement rural ; jeunesse et mobilité ; développement urbain ; tourisme ; numérique)

Les financements

Pour gagner en efficacité, des temps d’échanges entre tous les acteurs de la coopération décentralisée franco-malgache sont nécessaires. C’est le rôle que remplissent les Assises de la coopération décentralisée qui seront suivies d’une troisième édition en février 2017 à Antananarivo.