Espace membre

Cap sur les Assises de 2017

Rendez-vous incontournable des acteurs de la Coopération décentralisée franco-malgache, la nouvelle édition des Assises de la coopération décentralisée se tiendra à Antananarivo au premier semestre 2017. Elle fait suite aux Assises de 2006 qui avaient regroupé plus de 350 participants de France et de Madagascar sur trois jours. Rassemblant les collectivités territoriales françaises et malgaches (régions, communes et leurs groupements) qui coopèrent et leurs associations représentatives (Association des régions, des départements, des maires), ces Assises ont été organisées sous l’auspice des Ministères des Affaires Etrangères français et malgache, et du Ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation malgache. Ce grand moment d’échanges, nécessaire et attendu, est le lieu propice au partage d’expériences et de projets, pour  la redéfinition de l’agenda de la coopération décentralisée. (Développement Urbain, Rural, Economique, Social).

Le contexte est désormais favorable à leur tenue.

Dotée d’un nouveau cadre légal par la loi n°2014-018 du 12 septembre 2014 et le décret n°2015-958 du 16 juin 2015, la coopération décentralisée s’insère dans la politique décentralisation inscrite dans le Plan National de Développement (PND) malgache. Elle figure au rang des priorités du gouvernement. A Madagascar, les élections présidentielles de 2013, municipales et sénatoriales de 2015, montrent le retour à l’ordre constitutionnel. Le Président de la République, le Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation ont réitéré leur souhait de voir se tenir ces Assises en 2017. Côté français, le renouvellement des exécutifs suite aux municipales de 2014, départementales et régionales de 2015, ainsi que le passage à 13 régions en 2016, sont une opportunité pour porter des projets de coopération décentralisée  plus efficace avec les collectivités malgaches.

Les Assises de 2017 interviennent donc à un moment idoine pour ouvrir le dialogue entre nouveaux élus des collectivités territoriales, faciliter les échanges et donner une nouvelle impulsion aux orientations de la coopération décentralisée franco-malgache.