Espace membre

Assises 05-06-07 mars 2018 : Documents, photos et liens

Takalo n°10

Vous trouverez dans ce numéro toutes les actus pendant la période de novembre 2017/ janvier 2018.

Vous trouverez dans ce numéro toutes les actus pendant la période de novembre 2017 /janvier 2018. Le Focus de ce numéro est consacré à la Forma pro et Mobilité des jeunes.

Eaurizon – Lettre d’information n°6

Le bulletin n°6 du programme Eaurizon est désormais disponible.

Le bulletin n°6 du programme Eaurizon est désormais disponible.

Le programme Eaurizon est le fruit de la coopération entre la Métropole de Lyon et la Région Haute Matsiatra. Ce programme est soutenu par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, la fondation SAUR et par le Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures.

agreement Télécharger le bulletin

Lancement de l’appel à projets « Jeunesse IV » en soutien à la coopération décentralisée

Pour la quatrième année consécutive, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères lance un appel à projets « Jeunesse », du 6 décembre 2017 au 30 mars 2018, afin de soutenir les partenariats de coopération
décentralisée

 
Télécharger le communiqué

logo MEAE   logo cncd

 

Direction générale de la mondialisation,
de la culture, de l’enseignement
et du développement international
Délégation pour l’action extérieure des
collectivités territoriales 
  Paris, le 6 décembre 2017

 

COMMUNIQUÉ

Lancement l’appel à projets « Jeunesse IV » en soutien à la coopération décentralisée

 

Pour la quatrième année consécutive, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères lance un appel à projets « Jeunesse », du 6 décembre 2017 au 30 mars 2018, afin de soutenir les partenariats de coopération
décentralisée impliquant les jeunes de leurs territoires dans leurs projets, dans le cadre du volontariat ou de leur cursus de formation professionnelle.

Outre la mobilité, gage d’ouverture sur le monde et d’apprentissage pour les jeunes et de rayonnement international pour les territoires, cet appel à projets soutiendra les projets de création et/ou de renforcement de l’offre de formation professionnelle sur les territoires.

Cette année, le cofinancement du MEAE pourra s’élever jusqu’à 50 % du coût total du projet si le projet  prend en compte les critères de bonification suivants :
– Mutualisation entre plusieurs collectivités territoriales françaises ;
– Implication de jeunes ayant moins d’opportunités dans le projet ;
– Impact réel du projet en faveur de l’égalité femmes-hommes.
Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le ministère de l’Education nationale, le ministère des Sports, France Volontaires, l’Agence du Service civique et l’Agence Erasmus+ Jeunesse et Sports sont partenaires de cet appel à projets.
La Fondation Schneider Electric, en partenariat avec le MEAE, soutient financièrement cet appel à projets dans le cadre de ses actions de développement des cursus de formation professionnelle relatifs aux énergies durables dans les pays émergents.

-> N’attendez plus pour candidater, consulter le règlement sur le site du MEAE : France Diplomatie.

En savoir plus :
– Découvrez la campagne « La Jeunesse s’engage pour la coopération décentralisée »
– Consulter le document d’orientation stratégique « Jeunesses, Mobilités et Territoires :
recommandations pour l’action extérieure des collectivités territoriales
»

 

Contact :

Lisa BONNET, chargée de mission auprès de l’Ambassadeur, déléguée pour l’action extérieure des collectivités territoriales

Tél: +33 (0)1 43 17 62 70 | lisa.bonnet@diplomatie.gouv.fr

Retrouvez le Livre blanc « Diplomatie et territoires » sur France Diplomatie.

Suivez l’actualité de la coopération décentralisée sur @CNCD_fr

Takalo n°9

La 9ème édition de “Takalo”, le bulletin d’information de la coopération décentralisée Normandie/Atsinanana est disponible.

La coopération décentralisée a le plaisir de vous faire parvenir le N°9 de son bulletin d’information TAKALO. Vous trouverez dans ce numéro toutes les actus pendant la période de septembre/octobre 2017 et le focus présentant la rétrospective de la mission en Normandie à l’occasion de la première rencontre des acteurs Normands associés avec la Coopération Décentralisée Atsinanana, le 27 juin dernier.

Nomination de Mme Christine Moro, Ambassadeur, Déléguée pour l’AECT

Mme Christine Moro, ministre plénipotentiaire de première classe, a été nommée ambassadeur pour l’action extérieure des collectivités territoriales, lors du Conseil des ministres du 4 octobre.

Télécharger le communiqué

logo MEAE   logo cncd

 

Direction générale de la mondialisation,
de la culture, de l’enseignement
et du développement international
Délégation pour l’action extérieure des
collectivités territoriales 
  Paris, le 13 octobre 2017

 

COMMUNIQUÉ

Nomination de Mme Christine Moro, Ambassadeur, Déléguée pour l’action extérieure des collectivités territoriale

 

Mme Christine Moro, ministre plénipotentiaire de première classe, a été nommée ambassadeur pour l’action extérieure des collectivités territoriales, lors du Conseil des ministres du 4 octobre.

Madame Moro prend ainsi la tête de la délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) au sein de la direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international (DGM) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE). À ce titre, elle occupera également la fonction de secrétaire générale de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD), présidée par le Premier ministre et dont le vice-président est actuellement M. François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon Métropole.

Titulaire d’une maîtrise de droit, d’une licence de lettres et certifiée de l’université de Cambridge, l’ambassadeur Moro est entrée au Quai d’Orsay en 1979 et a occupé différents postes : vice-consule à Québec (1979-1982), deuxième secrétaire à Bucarest (1982-1985), à la direction Europe du ministère (1985-1988), à la direction des relations culturelles, scientifiques et techniques (1988-1991), première secrétaire à Londres, (1991-1994), puis à Bonn (1994-1996), deuxième conseillère au même poste (1996-1997), sous-directrice de l’Europe centrale et du Sud, puis de l’Europe centrale (1997-2001), consule générale de France à Naples (2001-2005), à l’Inspection générale (2005), directrice adjointe de la Coopération européenne (2005-2007), consule générale à Istanbul (2007-2009), puis mise à disposition du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (2010-2011). Mme Moro a été ensuite ambassadeur en Albanie (2011-2014), puis en Serbie (2014-2017), poste qu’elle a quitté à l’été.

Christine Moro est Chevalier de la Légion d’honneur (2004) et Officier de l’ordre national du Mérite (2011).

Contact :

Pauline MAY, chargée de mission Communication et Asie auprès de la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales

Tél: +33 (0)1 43 17 62 71 | pauline.may@diplomatie.gouv.fr

Suivez l’actualité de la coopération décentralisée sur @CNCD_fr

 

Eaurizon – Lettre d’information n°5

Le bulletin n°5 du programme Eaurizon est disponible.

Le bulletin n°5 du programme Eaurizon est désormais disponible.

Le programme Eaurizon est le fruit de la coopération entre la Métropole de Lyon et la Région Haute Matsiatra. Ce programme est soutenu par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, la fondation SAUR et par le Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures malgaches.

agreement Télécharger le bulletin

Lancement de la campagne : « Appels à projets Jeunesse I et II : la jeunesse s’engage pour la coopération décentralisée »

Plusieurs appels à projets en soutien à la coopération décentralisée dans les domaines de la mobilité internationale des jeunes ont été lancés : « Jeunesse I » pour des mobilités en 2015 et « Jeunesse II » pour des mobilités en 2016, avec le soutien du Ministère de l’Education nationale, du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, de France Volontaires, de l’Agence du service civique, de l’Agence Erasmus+ Jeunesse et Sport et de la Fondation Schneider Electric.

Télécharger le communiqué

logo MEAE   logo cncd

 

Direction générale de la mondialisation,
de la culture, de l’enseignement
et du développement international
Délégation pour l’action extérieure des
collectivités territoriales 
  Paris, le 9 Octobre 2017

 

COMMUNIQUÉ

Lancement de la campagne : « Appels à projets Jeunesse I et II : la jeunesse s’engage pour la coopération décentralisée »

La coopération décentralisée repose sur un partenariat de collectivité à collectivité, impliquant des échanges humains et des relations de confiance entre les partenaires. Quelles que soient les thématiques d’échange et de travail (eau et assainissement, culture, lutte contre le changement climatique, économie durable, agriculture, éducation, etc.), l’ensemble des services des collectivités sont impliqués dans le partenariat, porté et piloté par les élu.e.s locaux et régionaux.

Plus que des échanges entre élu.e.s et services, la coopération décentralisée c’est aussi des partenariats de territoires, basés sur la réciprocité des échanges et des apprentissages et impliquant l’ensemble des acteurs locaux : associations, établissements scolaires et de formation, missions locales, entreprises, etc.  En s’appuyant sur les relations de confiance établies entre les partenaires, la coopération décentralisée apparaît comme un vecteur idéal pour développer la mobilité internationale des jeunes des territoires, en particulier de ceux qui sont le moins favorisés.

Impliquer des jeunes dans les projets de coopération décentralisée permet d’en faire des acteurs des partenariats du territoire et des « ambassadeurs » de leur collectivité à l’international. Les jeunes font et feront vivre ces partenariats en les dynamisant, les étoffant et en permettant aux citoyens de les connaître et de se les approprier. Une telle expérience de mobilité à l’international représente aussi pour le jeune une opportunité de développer de nouvelles compétences, dont linguistiques, et d’agrandir son réseau.

Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) s’est alors engagé, aux côtés de ses partenaires, pour soutenir cette dynamique et permettre à davantage de jeunes de vivre une expérience de mobilité dans le cadre de sa formation professionnelle ou du volontariat, afin de pouvoir mettre en pratique leur engagement au service de l’intérêt général et d’acquérir des compétences et des aptitudes reconnues ensuite dans le monde du travail.

Plusieurs appels à projets en soutien à la coopération décentralisée dans les domaines de la mobilité internationale des jeunes ont été lancés : « Jeunesse I » pour des mobilités en 2015 et « Jeunesse II » pour des mobilités en 2016, avec le soutien du Ministère de l’Education nationale, du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, de France Volontaires, de l’Agence du service civique, de l’Agence Erasmus+ Jeunesse et Sport et de la Fondation Schneider Electric.

 

Les appels à projets Jeunesse I et II c’est :

  • 341 jeunes en mobilité dans le cadre d’un volontariat ou d’un cursus de formation professionnelle dans 31 pays différents ;
  • Des projets de renforcement des offres et des cursus de formation professionnelle en France et à l’étranger afin d’adapter les formations aux atouts et besoins des territoires et ainsi d’augmenter l’employabilité des jeunes ;
  • 119 collectivités partenaires qui s’engagent pour offrir une expérience de mobilité internationale aux jeunes de leur territoire dans 29 projets lauréats;
  • Un montant total de projets de 2 260 000 €, avec un cofinancement du MEAE à hauteur de 570 000 € (dont 40 000 € de la Fondation Schneider Electric), soit un important effet levier de 4 ;
  • Des dizaines d’événements de promotion de la coopération décentralisée et de la mobilité internationale des jeunes en France et à l’étranger ;
  • Des centaines d’actions de sensibilisation aux enjeux du développement et de la solidarité internationale sur les territoires français. 

Pendant 1 mois, découvrez ou redécouvrez les 16 projets lauréats des appels à projets « Jeunesse » I et II qui ont répondu à la campagne de valorisation « La jeunesse s’engage pour la coopération décentralisée » sur France Diplomatie et sur Twitter : @CNCD_FR.
 

Bon à savoir :

487 jeunes partiront en mobilité en 2017 et en 2018 dans le cadre de l’appel à projets « Jeunesse III », avec 19 projets lauréats.

Pour poursuivre la dynamique, un appel à projets « Jeunesse IV » sera lancé du 1er décembre 2017 au 30 mars 2018.

 

Contact :

Lisa Bonnet, chargée de mission auprès de la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales

Tél: +33 (0)1 43 17 62 70 | lisa.bonnet@diplomatie.gouv.fr

AMORCE promeut l’utilisation du 1% déchets par les collectivités territoriales

Ces 10 prochaines années, la quantité de déchets va augmenter de 2 milliards de tonnes sur la planète. Elle doublera dans les pays en développement ces 20 prochaines années, avec un coût de gestion multiplié par 5.

Télécharger le communiqué

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Les collectivités peuvent améliorer la gestion des déchets à
l’international grâce au 1% déchets

Ces 10 prochaines années, la quantité de déchets va augmenter de 2 milliards de tonnes sur la planète. Elle doublera dans les pays en développement ces 20 prochaines années, avec un coût de gestion multiplié par 5. Rarement mise en avant par les actions de solidarité internationale, la gestion des déchets dans les pays à faible revenu est pourtant un domaine d’intervention essentiel au vu du risque environnemental, des enjeux de salubrité publique et des enjeux climatiques des années à venir, avec notamment une augmentation des catastrophes naturelles qui génèrent des quantités importantes de déchets. Le potentiel de développement de l’économie circulaire dans les pays concernés est également énorme et peut générer des sources de revenus et d’activité économique importantes. Dans ce contexte, les collectivités françaises peuvent jouer un rôle majeur en soutenant des actions internationales sur la gestion des déchets grâce au dispositif 1% déchets 1 ou en mobilisant leur budget général 2 . AMORCE, la DAECT, l’AFD et l’ADEME les appellent donc à se mobiliser en faveur de ce dispositif et à l’utiliser davantage.

Créé en 2014 et soutenu par AMORCE, le dispositif 1% déchets permet aux collectivités compétentes en matière de déchets d’utiliser jusqu’à 1% de leur budget déchets pour des actions de coopération internationale. Les premiers projets ont depuis été mis en place avec le soutien du Comité Technique National 1% déchets piloté par AMORCE et rassemblant tous les acteurs concernés (ministères, agences publiques, associations de collectivités, ONG, fondations…). Afin de renforcer la mobilisation des collectivités, ce Comité Technique a présélectionné 8 projets solides d’action internationale en faveur de la gestion des déchets auquels ces dernières peuvent contribuer, même partiellement.

Ces projets visent par exemple à structurer la gestion des déchets ménagers sur un territoire, à mettre en place des dispositifs de collecte, à créer des installations de valorisation ou d’élimination des déchets, à promouvoir le réemploi ou encore à développer le compostage dans plusieurs pays d’Afrique ou d’Amérique du Sud. 3 Il s’agit d’actions concrètes qui contribueront grandement à mieux gérer les déchets et à protéger l’environnement et la population des pays concernés.

Les collectivités peuvent participer à ces projets avec leur budget général ou en mobilisant le dispositif 1%
déchets, tout en tenant compte de leurs contraintes budgétaires. En effet, une collectivité d’environ 20
000 habitants, avec un budget déchets d’environ 1 millions d’euros, peut par exemple financer un projet à hauteur de 0,5 % de son budget déchets, soit 5 000 euros. Elle peut par ailleurs inciter d’autres collectivités françaises pour contribuer à ce projet dans une démarche collective de solidarité.

La quantité de déchets produits dans les pays en développement continue de croître très rapidement. L’amélioration de leur gestion est donc un enjeu environnemental majeur, dans lequel les marges de progression sont très importantes. Les collectivités peuvent y contribuer de manière décisive grâce au 1% déchets, avec un impact très réduit sur leurs dépenses publiques. Les organisations signataires les invitent donc à s’engager dans ce dispositif et à le mettre davantage en avant.

1 L-1115-2 du CGCT
2 L-1115-1 du CGCT
3 Voir liste des projets dans la plaquette ci-jointe.

 

 Contacts presse

 
AMORCE
Julien BARITAUX – Chargé de mission Relations Publiques
18 rue Gabriel Péri, 69100 Villeurbanne
Tél : 04 72 74 09 77 – Courriel : jbaritaux@amorce.asso.fr– Site internet : www.amorce.asso.fr
 
ADEME
Raphaël GUASTAVI, Chef de service adjoint, Service mobilisation et valorisation des Déchets, ADEME
Hélène SABATHIE-AKONOR, chargée de mission Afrique sub-saharienne/Ocean Indien/Amérique latine,
ADEME International
20, avenue du Grésillé- BP 90406-49004 Angers Cedex 01.
Tél : 02 41 20 41 20- Site internet : www.ademe.fr
 
AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT
Diane LE ROUX– Chargée de mission – Internationalisation des territoires.
5, rue Roland Barthes – 75598 Paris cedex 12
Tél : +33 1 53 44 59 49 -Courriel : lerouxd@afd.fr– Site internet : www.afd.fr
 
DELEGATION POUR L’ACTION EXTERIEURE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES
Hélène HAMPARTZOUMIAN– Chargée de mission auprès de la DAECT.
57 Boulevard des Invalides 75007 PARIS.
Tel : +33 (0)1 43 17 62 62.-Courriel : helene.hampartzoumian@diplomatie.gouv.fr– Site internet :
www.diplomatie.gouv.fr/fr