Espace membre

Axe transversal : Mobilité internationale et insertion professionnelle des jeunes

Le Conseil Départemental de la Réunion accorde une importance particulière à l’insertion et l’ouverture des jeunes réunionnais et (co-)finance des programmes suivants plusieurs dispositifs : Volontariat de solidarité internationale (VSI), Volontariat du Service civique (VSC) et Contrat unique d’insertion (CUI).

Depuis le début de l’année 2016, 36 volontaires réunionnais sont appuyés par le Conseil département à Madagascar. Début 2017, ils seront 45, avec l’arrivée de 10 VSC ( en partenariat avec France Volontaire). Dans desoutien animation dans différentes association malagasy.. Les profils recrutés par le département sont des jeunes diplômés, allant de Bac+2 à Bac+5, dans des domaines de compétences variés. Ces volontaires sont répartis comme suit :

=> 17 animateurs en langue française dans les huit grands lycées malgaches. Apprentissage et renforcement de capacité en matière d’enseignement du français, à travers notamment, un panel de techniques non-conventionnelles (poésie, chant, théâtre). Dans le prolongement de leurs activités, chaque année, les volontaires appuient l’écriture et la mise en scène d’une pièce de théâtre en français dans chaque lycée. En fin d’année scolaire, les différents lycées participant se regroupent, au sein d’un concours visant à élire la meilleure pièce de théâtre. Le jury de ce concours est composé de l’Ambassade de France, de la représentante du département et de différents partenaires (orange, telma, en fonction des éditions.). L’objectif de ce concours est de faire découvrir à ces jeunes la France de l’Océan Indien. Ainsi, la troupe de 10 personnes lauréate, accompagnée des deux animateurs en langue française, remporte un séjour de 12 jours sur l’île de la Réunion. Un grand soutien dans l’octroi des billets est assuré par Air Austral.

=> 6 volontaires sont affectés dans les alliances françaises (dans des projets d’appui à la francophonie). Ils y endossent des rôles d’encadrant, de directeur et de directeurs adjoints. Ils travaillent parfois à la restructuration d’alliances avec comme fil conducteur l’appui à la francophonie, notamment à travers l’organisation d’évènements visant l’accessibilité de l’apprentissage de la langue française.

=> 6 volontaires sont affectés au sein de l’Armée et de la Gendarmerie Malagasy. Ils y occupent des fonctions de formateurs en langue française dans des projets d’appui  à la francophonie. Dans le détail, 1 est affecté à l’école d’Etat Major de l’Armée malagasy. 1 autre à l’Etat Major de la Gendarmerie, 2 sont placés au sein de l’école des officiers de la gendarmerie de Moramanga, 2 encore se trouvent à disposition du Service Militaire Adapté (équivalent RSMA), au CAPSAT de Tananarive.

=> 6 volontaires se retrouvent enfin dans différents organismes. Un Webmaster en appui à la plateforme de coopération décentralisée, un chargé de communication au centre de presse malagasy, un ingénieur agricole au sein de la commune rurale d’Ambohimanga Rova, deux volontaires affectés au sein de l’association Miaro, sur un projet agricole d’éducation populaire, et un volontaire au sein de l’Institut d’Etudes Politiques d’Antananarivo, en renforcement de la langue française.

 

Arrivée de 18 CUI à Madagascar en Juin 2016,pour des projets d’appui à la francophonie.

juin 2016

picture1 picture2 Volontaire réunionnais, formateur en langue française. Dans sa classe.

Janvier 2016

 

Lycéens lauréats du concours de théâtre en français. En partance pour la Réunion.

mai 2016

 

picture3 picture4 Classe de l’école d’Etat Major bénéficiant d’un appui du département.

Mars 2016